Définition de la facilitation

Avant de définir la facilitation en tant que champ d’activité professionnelle, arrêtons-nous dans un premier temps à l’origine étymologique de ce nom féminin.

Définition de la facilitationFacilitation provient du verbe faciliter, qui lui-même provient de l’italien facilitare : rendre facile ou plus facile. La racine latine commune étant l’adjectif facilitis : qui se fait aisément.

Le mot facilitation est défini ainsi par le lexique du logiciel Antidote, dont la définition est bien plus fournie que celle du Larousse :

  • (didactique) Action de faciliter
  • (technique) Ensemble des mesures visant à accélérer le transport de marchandises, par air et par mer
  • (physiologique) Augmentation de l’excitabilité suite à un stimulus, unique ou répété.

Stendhal aurait été un des premiers auteurs à utiliser ce terme dans son ouvrage « Souvenirs d’égotisme » (1832, p.99) : « Mme Pasta restait longtemps, par exemple deux secondes ou trois, dans la même position. Cela a-t-il été une facilitation ou un obstacle de plus à vaincre ? »

Si le terme « facilitation » est donc communément utilisé pour décrire l’action de rendre facile ou plus facile, nous pouvons aisément conclure à ce stade, que nous faisons tous de la facilitation tous les jours. Qui ne cherche pas instinctivement à se simplifier la vie ou à rendre plus facile la tâche ou la réflexion d’autrui ?

La définition de la facilitation comme champ d’activité professionnelle, que nous pouvons aussi appeler plus précisément la facilitation de développement organisationnel, pose cependant quelques difficultés. Il semblerait qu’aucune version officielle n’ait encore totalement retenu l’adhésion de toute la communauté des facilitateurs et encore moins celle des lexicographes.

L’IAF (Association Internationale des Facilitateurs) reprend la définition de Roger Schwarz que j’ai traduite ainsi : « la facilitation de groupe est un process dont le choix est acceptable pour tous les membres du groupe, suffisamment neutre et qui n’a aucune autorité décisionnelle, diagnostique et intervient pour aider un groupe pour identifier, résoudre les problèmes, prendre des décisions et pour augmenter l’efficacité du groupe. » Ouf !! Si vous avez une meilleure traduction, je vous écoute, admiratif. Version originale ci-dessous[1]: bon courage !

En comparaison, la définition de wikipedia (version anglaise) brille par sa simplicité : « la facilitation est utilisée dans le monde de l’entreprise et des contextes d’organisation pour assurer le process et la conduite de réunions efficaces[2]. »

Dans le seul ouvrage rédigé en français sur cette discipline, La facilitation des changements organisationnels, les coauteurs Jacques Bec, François Granier et Jacques Sigéry, tous les trois issus du monde de la recherche ou de l’enseignement, proposent la définition suivante : « ensemble des activités visant à faciliter la prise en compte et la gestion, au quotidien, des facteurs humains influant sur le déroulement du processus de changement organisationnel. »

Nous pouvons discerner dans cette définition la finalité des compétences en facilitation. Cependant, l’assimilation et la confusion avec d’autres activités professionnelles sont probables, notamment avec le coaching et pourquoi pas tout simplement le management.

Si nous souhaitons donner une dimension plus concrète à cette activité naissante en France, je propose modestement cette formulation :
La facilitation est une discipline regroupant des pratiques qui permettent à chaque membre d’un groupe de s’impliquer dans la construction d’une solution acceptable par tous, face à un enjeu commun et de s’engager dans la mise en œuvre des actions qui en découlent.

Et si vous souhaitez donner à cette dernière définition une dimension plus dans l’air du temps, vous pouvez ajouter à la fin ce complément : La facilitation permet d’utiliser au mieux, dans les conditions réunies, l’intelligence collective du groupe constitué.

En espérant que cet article aura contribué à rendre plus facile votre compréhension de la facilitation …

Bien à vous,

😉


[1] « Group facilitation is a process in which a process whose sélection is acceptable to all the members of the group, who is substantively neutral, and who has no substantive decision-making authority diagnoses and intervenes to help a group improve how it identifies and solves problems and make décisions, to increase the group’s effectiveness » Roger Schwarz


[2] « Facilitation is used in business and organizational settings to ensure the designing and running of successful meetings » : wikipedia (version anglaise)

Share

5 Réponses à Définition de la facilitation

  1. J’aime beaucoup la première définition descriptif, qui donne une idée très concret de l’esprit du « rendre facile ». Mais c’est vrai que la notion d’intelligence collective est important aussi.

    Pourquoi ne pas dire : ‘La facilitation est une discipline regroupant des pratiques qui permettent à chaque membre d’un groupe de s’impliquer dans la construction de solution acceptable par tous, face à un enjeu commun et de s’engager dans la mise en œuvre des actions qui en découlent, grâce à une émergence optimisée de l’intelligence collective. »

  2. Merci pour ta proposition Roberta.
    Récemment, une personne me faisait le commentaire que cette définition restait hélas difficile à retenir. Et c’est en effet paradoxal pour une définition de la facilitation.
    Si je devais répondre à cette demande, je m’inspirais alors de la définition de wikipedia (EN) pour résumer ainsi : la facilitation, c’est l’art de conduire des réunions efficaces.
    Toutefois, en simplifiant à outrance, ne compromettons-nous pas la qualité de la définition ? Cela dépendra des critères que chacun aura pour juger de la pertinence de la définition.
    Dans tous les cas, au travers de l’élaboration de cette définition, nous avons l’illustration qu’il est délicat de trouver l’équilibre entre simplicité et qualité.
    Et c’est justement une des difficultés à laquelle un facilitateur est souvent confronté lors de l’élaboration et l’animation de son processus collaboratif : trouver l’équilibre entre rendre plus facile l’atteinte de l’objectif en ne dégradant ni la profondeur des échanges, ni la créativité des idées et ni la qualité des décisions prises.
    Savant dosage qui, dans le cas de rencontre à fort enjeu, justifie en partie l’appel à un facilitateur professionnel.
    Jean-Philippe

  3. […] pas coutume, je vais reprendre in extenso un article provenant du blog économique du Monde. Définition de la facilitationLe blog de la facilitation Avant de définir la définition de la discipline, arrêtons-nous déjà à l’origine […]

  4. Effectivement, c’est drôlement long… Je pense que dans absolument tout domaine ou il y a ou aura création de sens que ce soit individuel ou collectif le juste équilibre entre complexité et simplicité doit être trouvé, mais heureusement dans tout processus il y a alternance et donc avec un minimum de souplesse on peut trouver un bon équilibre, du moment où on a « quelque chose à dire »…
    Roberta

  5. quinton brigitte dit :

    Que diriez vous de celle-ci : La facilitation : au-delà d’une posture, un mode d’intervention centré sur le développement de l’intelligence collective, visant à apprendre à un collectif à fonctionner plus efficacement. Une action de facilitation repose sur une forte préparation en amont, l’élaboration ou « design » d’un processus rigoureux, qui permet ensuite au facilitateur, en situation, d’accompagner le groupe vers l’atteinte d’un objectif collectif.
    Brigitte