Co-développement professionnel et Facilitation Graphique

La facilitation graphique est une pratique de plus en plus utilisée lors d’intervention auprès de groupes de Co-développement professionnel pour partager des idées et garder les traces de conversations. Elle combine des mots et des dessins qui peuvent être simples ou très élaborés, basés sur des lignes, des formes, des flèches, des couleurs, des symboles, des métaphores, la typographie, la taille des lettres ainsi que d’autres éléments visuels comme des photos.

Co-développement professionnel et  facilitation graphiqueLa facilitation graphique est un sujet vaste et nombreux sont les experts en la matière, je souhaite aborder ici ce qu’elle apporte dans le cadre d’animation de groupe de Co-développement professionnel.

Le Co-développement professionnel permet à un groupe de  personnes d’utiliser l’intelligence collective pour analyser et réfléchir à des situations intéressant l’ensemble des ses participants.

Animatrice de Co-développement depuis 2009, je cherche ce qui peut aider le groupe à être plus efficace dans son fonctionnement et créatif dans sa manière de communiquer. La facilitation graphique me paraissant être un outil pouvant avoir un impact positif sur le fonctionnement de ces groupes, j’ai décidé de le tester afin de le vérifier.

Au début, j’ai commencé par introduire ponctuellement des petits dessins, surtout au moment de donner du « feedback » à la personne qui présente sa situation au groupe (le client). Puis, peu à peu, j’ai encouragé les participants à utiliser ce mode d’expression tant il permet d’amélioration la transmission d’idée à l’intérieur du groupe. A chaque nouvelle expérience, j’ai noté à quel point la facilitation graphique avait un rôle à jouer dans les séances de Co-développement.

Maintenant, dès la présentation de sa situation, j’invite le client à partager un dessin qui illustre ce qu’il vient de dire. Le dessin communique des éléments supplémentaires et souvent très révélateurs, le groupe obtient donc rapidement en début de séance des informations auxquelles il n’ aurait pas pu accéder sans la facilitation graphique.

Co-développement professionnel et  facilitation graphique

Dans ce dessin simple, la cliente présente sa difficulté pour faire un choix entre deux situations.

Elle indique les éléments importantes deux options qu’elle voit au départ.

 

Certaines personnes expriment des réticences à utiliser le dessin jugeant ne pas avoir les compétences suffisantes, mais, dans le cadre de la facilitation graphique dans un groupe de Co-développement professionnel, la qualité du dessin n’ a pas d’ importance du moment ou celui qui dessine permet à sa spontanéité de s’exprimer. N’ étant pas moi-même dessinatrice, je les encourage à faire n’ importe quel type de dessin, si simple soit-il.

Un premier constat est que le dessin permet de transmettre et rendre visibles des informations qui ne sont pas véhiculées par le verbal. De plus, le dessin permet de distinguer très facilement  ce qui est essentiel de ce qui est moins important. Les participants n’ étant pas forcément de bon dessinateurs, ils sont obligés de se restreindre et de choisir de représenter uniquement ce qui est le plus important et de la plus simple des façons

Co-développement professionnel et  facilitation graphique

Le dessin contribue à la clarification, en voici un exemple . Lors de cette séance, la cliente était très confuse dans les réponses qu’elle donnait aux questions qui lui étaient posées. en tant qu’animatrice, j’ avais beau l’ inviter à être précise cela ne produisait pas l’ effet désiré et la plus part des consultants n’ arrivaient pas à savoir comment organiser et comprendre des informations vagues, non structurées, contradictoires et ambiguës. Cependant, l’un d’ entre eux avait des compétences  en facilitation graphique et il a réussi à classer dans un schéma les informations fournies sous 4 catégories qui étaient claires, logiques, simples et qui en plus faisaient sens pour la cliente répondant à son besoin d’ y voir plus clair dans ses pensées!

A une autre occasion j’ ai pu constater à  quel point la facilitation graphique permettait de synthétiser très rapidement une quantité d’ informations importante. L’étape de clarification ( qui est un moment ou le groupe pose des questions pour comprendre la situation de la cliente ) avait été un peu longue, car la cliente passionnée par son travail, donnait à chaque réponse trop de détails. la consigne proposée par une participante, lors de l’ étape des réactions, a été la suivante:

« Exprimons nos idées principales d’ abord dans un dessin ».

Tout les consultants se sont lancés sur les feutres. Les dessins permettent la simplification tout en restant pertinent. Les messages visuels sont souvent plus percutants et directs que les mots et la combinaison des deux, nous interpelle davantage.

Co-développement professionnel et  facilitation graphique

Au moment des réactions cette consultante montre à la cliente comment elle voit la situation exposée et répond à sa demande

Co-développement professionnel et  facilitation graphique

Voyant ce dessin, la cliente se rend compte de qu’elle façon elle a été écouté et comprise

car elle a de jeunes enfants et les voici inclus dans son projet

Une autre fois nous avons utilisé les dessins à l’ étape du partage de nos apprentissage  et la créativité a été encore très présente. Les participants ont pu s’ exprimer de manière originale et plaisante.

Certains groupes n’ utilisent pas le langage visuel tout de suite, mais avec le temps de multiples petits trucs stimulent chez les participants leur envie de se servir de plus en plus de la facilitation graphique. Dans la majorité des groupes que j’ ai animés depuis deux ans, c’est une des compétences que j’ai développées. Finalement, ce mode de communication génère un climat ludique, léger et inspirant qui favorise la complicité entre les membres du groupe et renforce le plaisir d’ apprendre ensemble, un des sept objectifs préconisés par cette approche.

Si vous désirez  des informations sur les formations à venir, à Paris, du 26 au 28 novembre 2014 consultez notre site www.formapart.fr/formation/codeveloppement-professionnel/

Co-développement professionnel et  facilitation graphique

Bibliographie

Agerbeck Brandy « The Graphic Facilitator’s Guide: How to use your listening, thinking and drawing skills to make meaning »

Cameron Esther « Facilitation Made Easy: Practical Tips to Improve Meetings and Workshops » 1998

Payette, Adrien et Champagne, Claude  » Le groupe de co-développement professionnel » PUQ 1992

Roam Dan « The back of the napkin » 2008

Sibbet David « Visual Leaders New tools for visioning, management and organizational change » Wiley 2013

Sibbet David « Visual Meetings: How Graphics, sticky Notes and Ideo Mapping can transform group productivity » Wiley 2010

Share

2 Réponses à Co-développement professionnel et Facilitation Graphique

  1. J’ai utilisé cette technique avec Adrianna dans des séances de codev à MTL (CA) et je peux confirmer que souvent les dessins sont plus parlants que les explications. J’ai beaucoup aimé cette technique. Et je suis persuadée de sa pertinence. Le caractère ludique n’enlève rien au contenu et, au contraire, contribue souvent à sa dédramatisation. Par ailleurs dans un contexte de diversité, le dessin peut s’avérer bien plus universel que le langage.

  2. Merci pour ton commentaire Véeronique Oui en effet l’univers de la facilitation graphique est vaste et pleinde possibilités à déecouvrer de plus il a ce cotê ludique qui rend le travail plus attirant et les messages restent plus longtemps car notre mémoire visuelle est très puissante!